Technique créant des controverses en termes de référencement, le cloacking est une méthode moins recommandable. Ce concept bien mystérieux, interdit par Google, permet de tromper les robots de recherche, dans le but d’avoir un meilleur positionnement.

Principes du cloacking

Le cloacking est une technique qui sert à créer des résultats de recherche en fonction du visiteur et de sa demande à consulter une information.  Dans le domaine du référencement SEO, un système cloacking enverra une page donnée à un utilisateur humain et une autre page plus optimisée pour un moteur de recherche.

Plus concrètement, avec une technique de cloacking, il est possible de présenter une page différente aux êtres humains et aux robots tels que Googlebots.

Pourquoi avoir recours au cloacking ?

La technique du Cloaking est souvent utilisée par les référenceurs dans le but de camoufler les vraies informations perçues par les visiteurs humains. Mais il permet surtout d’améliorer son « PageRank, » c’est-à-dire, le positionnement de son site par rapport au système de classement et de popularité mis en place par Google. Il permet aussi entre autres de présenter une interface adaptée au navigateur utilisé et à la langue cible, d’afficher des publicités ciblées ou de protéger ses mots clés par rapport à la concurrence.

N’empêche tout de même que cette pratique soit considérée comme « malhonnête », car il sert à tromper les robots des moteurs de recherche, souvent jugés « stupides » et « injustes » en ce qui concerne le classement des sites. De plus, c’est souvent désagréable pour les internautes humains de tomber sur une page qui n’ont rien à avoir avec les informations qu’ils souhaitent trouver. 

Les techniques de cloacking

Il existe plusieurs techniques de cloacking.  Entre autres, il y a le cloacking du texte qui sert à bourrer sa page de mots clés pour obtenir un meilleur positionnement. Il y a le cloacking qui utilise des langages Java ou Dhtml pour proposer des codes difficiles à cerner pour les robots. Il existe aussi le cloacking basé sur l’adresse IP et qui va chercher l’adresse IP d’un internaute pour lui proposer des contenus adaptés à sa langue natale.

D’autres types de cloacking sont également utilisés par les référenceurs pro. Dans tous les cas, cette technique est interdite par Google. Des mesures efficaces sont déjà mises en place pour détecter les sites qui utilisent cette méthode. Autrement dit, le recours au cloacking peut pénaliser un site internet.