Lancée en 2018, la boutique en ligne de l’Élysée se veut être la principale source de fonds pour la restauration de la maison. Même pas un an s’est écoulé, il semblerait que la boutique en ligne ne soit pas aussi rentable que les chiffres le supposent.

Une boutique pour restaurer l’Élysée

En septembre 2018, la Présidence a décidé d’ouvrir une boutique en ligne, qui commercialisera des accessoires et des produits à l’effigie d’Emmanuel Macron, de la famille présidentielle et aux couleurs de la France. Bracelets, mugs, porte-drapeau, boules à neiges, stylos ou encore carnets de voyages, de couleur bleu, blanc, rouge sont mis en vente sur une plateforme en ligne.

Si ce projet a vu le jour, c’est parce qu’il y a eu un besoin urgent de récolter des fonds pour la restauration du palais de l’Élysée. En effet, depuis quelque temps, il semblerait que le palais commence à perdre de sa jeunesse. La maison a tout de même 300 ans et depuis ces années, il accueille environ 150 évènements par an. Par conséquent, ses tapisseries ont perdu leurs couleurs, les boiseries commencent à moisir et les murs se fissurent. Il y a donc urgence en ce qui concerne la restauration.

Un succès qui s’est arrêté le premier mois

Au vu de la situation, très vite la boutique a connu un franc succès. Le premier mois, il enregistre une forte influence. L’Élysée a ainsi encaissé 27 833 euros pour la vente totale des produits sur le site. Toutefois, il semblerait que le montant des 27 833 euros n’aurait été enregistré que sur un mois seulement selon le magazine « Les Echos ». Les ventes affichent une hausse de 2,9% les quatre premiers mois, mais les chiffres sont tout de même décevants. Ce résultat ne pourrait donc pas suffire. 

La gestion des produits dérivés est également remise en cause, devant cet échec de vente. En effet, la Présidence a opté pour une gestion externalisée de la boutique à un agent licencié qui peut être source de dépenses significatives. Ce qui expliquerait pourquoi les produits aux couleurs nationales n’ont pas réussi à doper significativement les ventes.

Pour essayer d’encaisser ce coup dur, l’Élysée pourrait proposer de nouveaux produits. Une collection vestimentaire de la marque Saint James ou encore une réplique du chien Némo du couple présidentiel font partie des prochains objets qui seront mis en vente sur la boutique.